zinnia (mon enfant intérieur)

Loulou

La Baule, 27 juillet 2017

Neuf jours que tu t’es échappé. Le quotidien était doux, tranquille, très prévisible, rythmé par tes deux repas quotidiens, tes siestes et tes promenades juste à côté de la maison. C’était rassurant, cette façon rituelle et drôle d’entrer en contact à chaque retrouvaille. J’aimais penser à toi dans la journée en sachant exactement où tu étais.

Contre toute attente, il semblait que tu avais bel et bien décidé de prendre ta retraite chez moi, après une longue vie de matou baroudeur et déménageur.

Tu t’es adapté à tout, nouvelle maison, nouveau compagnon, retour de Tibout’ perdu quelques années plus tôt, arrivée des petits-enfants. Tu as tout regardé de tes grands yeux ronds, imperturbablement câlin, gourmand et indépendant.

Tu as assisté à mes révolutions, à mes grandes questions, à mes remue-ménages. Et ce regard était profondément soutenant pour moi, me renvoyant sans cesse à une part de moi-même qui cherchait à m’échapper.

Je suis encore à ce jour dans la phase de l’attente de ton retour, et tout doucement je sens venir l’acceptation de ton absence, comme une évidence qui ne se dévoilera que lorsque je serai totalement prête à l’accueillir.

Seul le lien du cœur nous attache désormais l’un à l’autre, tu n’es même pas tatoué, tu es un chat 100% libre !

Alors, dans quelques jours, quand je serai moi aussi tout à fait prête, contre toute attente et sans crier gare, j’échapperai aux évidences pour inventer un nouveau présent, riche de tous mes trésors. Je poursuivrai ma quête au lieu d’attendre toujours un autre jour.

 

Chapillon

le blog Rudbeckia - 15 mai 2014

Merci de tout mon coeur pour chaque étincelle de lumière reçue hier, jour de mes 50 ans. Merci pour le pétillement. Merci pour la joie et la paix. Pour l'attendu, pour l'espéré et pour l'inespéré.

Merci à la belle messagère de cette phrase et de cette image, témoins de cette date et de ma re-naissance. 

"Vint le temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore" Anaïs Nin
 

Papillon rouge

ma Vie en Vies

Grande douceur ce soir avec cette envie de partager avec vous ce dessin intuitif de Marianne Lemarchand, qui illustre la couverture de mon premier recueil de textes à paraitre le 31 octobre aux Editions Sokrys.

Merci Marianne. Tout est dit dans les dits et les non-dits, les ombres et les lumières, comme un bouquet Buis-Myosotis-Tilleul qui arrive au bon moment, juste quand j'ai arrêté de l'attendre avec ma tête, et que je suis prête à l'accueillir librement, de tout mon coeur battant, de tout mon corps vivant.

Cachées derrière les mots

Des vérités muettes

Comme des torrents de fleurs.

ma-vie-en-vies-fragments-10-13.jpg

être heureux

une vidéo très touchante qui donne quelques jolies pistes pour un bonheur durable ... merci à l'auteur, Sébastien Coste

torrents de fleurs

Cachées derrière les mots

des vérités muettes

comme des torrents de fleurs

img-0214-1.jpg

présent

corps qui pétille

vie qui frétillle

immense gratitude

gratitude

ici et maintenant

rien que le présent

présent

et moi toute entière

entière

pour longtemps

longtemps

img-0836.jpg

texte et photo BéD

accueil et amour de soi

"J'accueille et j'aime tout ce que je suis"

Mélange de trois élixirs floraux qui sont venus me parler ce matin : Iris, Tilleul et Tournesol ...

Merci !

velibea.jpgtexte BéD, photo EmT

trouver tous les chemins

Trouver tous les chemins
Oser toutes les routes
Savoir se reposer
Et repartir gaiement
Choisir le vrai bonheur
Celui du cœur en soi
Aller vers les rencontres
Embrasser son destin
Comme on embrasse en rêve
Tous les soirs de sa vie
Les joues des enfants tendres
Qu’on a eus contre soi

p9190983.jpgtexte et photo BéD

je me demande

je me demande

ce qu'on ferait

si on savait

où est  cachée

la vérité

img-2865.jpg