pensées créatrices

aimer ce qui est

"Plus on se comprend, soi-même et ses émotions, clairement et distinctement, et plus on aime ce qui est." Baruch Spinoza

Img 2444

 

à chaque moment nous commençons du neuf

Actualité : accompagnement à l'aide du composé floral "Maturité" de chez DEVA.

Franchir des seuils de compréhension et accéder à une forme de sagesse.

Fleurs d'Amandier, de Bouleau, d'Hibiscus, de Noyer et de Sauge, qui raniment en moi vitalité et joie de vivre pour une nouvelle harmonie dans une juste relation avec moi-même et avec le temps qui passe.

"De notre conception à notre mort, la vie est conçue comme un chemin d’initiation, un cycle d’expériences successives. La roue qui va tourner son grand tour est à chaque point où son cercle ferré touche le sol à son point de départ. Chaque instant est le début, chaque nouveau jour, chaque nouveau livre, chaque nouvelle rencontre. A chaque moment nous commençons du neuf. […] La vie ne commence de faire mal, très mal, que lorsque nous ne nous laissons pas porter par son courant […]. 
Retenir le flux de l’existence, c’est oublier que la vie est l’art de la métamorphose. La femme que vous avez devant vous a déjà enterré un enfant, l’enfant qu’elle a été ; joyeux, il chantait et dansait ; puis une adolescente embarrassée de ses jambes. J’ai enterré aussi une jeune femme, une jeune mère. J’ai enterré une femme mûre. Je viens même d’enterrer la femme féconde que j’étais ; c’est-à-dire que je suis entrée dans ma seconde fécondité. Et j’enterrerai cette femme mûrissante que je suis en devenant la femme vieille qui est en moi ; puis la très vieille femme ; puis, la morte et celle qui fera le passage vers l’autre rive.

Ainsi, chaque fois que j’ai quitté un espace, je suis entrée dans un autre. 
Ce n’est pas facile. C’est dur de quitter le pays de l’enfance ; c’est dur de quitter le pays de la jeunesse ; c’est dur de quitter l’épanouissement féminin, de quitter la fécondité. 
D’un pays à l’autre, d’un espace à l’autre, il y a le passage par la mort. Je quitte ce que je connaissais et je ne sais pas où je vais. Je ne sais pas où j’entre. Traiter ce passage comme s’il allait de soi ? Bien sûr que non : ce serait légèreté. Mais, puisque plusieurs fois déjà j’ai fait l’expérience qu’en quittant un " pays " j’entrais dans un autre d’une égale richesse sinon d’une plus grande richesse, pourquoi donc hésiterais-je devant la vieillesse ?

Christiane Singer"

Je vous invite à aller sur ce site http://catcairn.wix.com/cc#!l'artiste pour rencontrer le beau travail de Catherine Cairn, et merci à San Jee de m'avoir offert cette découverte !

Catherine cairn

 

respirer comme un arbre

Chaque fois que tu te sentiras perdu, indécis, pense aux arbres, souviens toi de leur façons de pousser.
Souviens-toi qu’un arbre avec beaucoup de feuillage et peu de racines peut être déraciné au moindre coup de vent, tandis que, dans un arbre avec beaucoup de racines et peu de feuillage, la sève court difficilement.
Racines et feuillage doivent pousser dans les mêmes proportions, tu dois être dans les choses et au-dessus, ainsi seulement tu pourras offrir ombre et refuge, te couvrir de fleurs et de fruits quand ce sera la saison.
Et puis quand plusieurs routes s’offriront à toi et que tu ne sauras pas laquelle choisir, n’en prends pas une au hasard, mais assieds-toi et attends.
Respire profondément, avec confiance, comme le jour où tu es venu au monde, sans te laisser distraire par rien, attends encore et encore.
Ne bouge pas, tais-toi et écoute ton cœur.
Puis, quand il te parlera, lève-toi et va où il te porte.

Susanna Tamaro

 

Arbre

edelweiss, chemin de vie

Un jour de septembre ...

Pendant que ma fille savoure la fin de sa licence en tourisme et économie solidaire à Avignon et que mon fils voyage sa vie au Pérou, je rends grâce à cette belle journée de fin d'été, où j'avais un seul rendez-vous : avec moi-même.

Ce soir je suis dans la même énergie que sur cette photo, prise il y a quelques semaines dans les Hautes Alpes au milieu des Edelweiss. 

Gratitude pour cette Vie !

P8170119 reduiteP8170123 reduite

Quel est le message de l'élixir floral d'Edelweiss ?Il aide à porter un regard lucide sur ses choix de vie et à redéfinir clairement ses objectifs en fonction de ses potentialités. Il apporte force, courage et protection nécessaires pour accomplir notre idéal de vie. (Source : Philippe Deroide)

 

les caresses

"Non seulement les caresses possèdent une vertu tranquillisante et anti-douleur,

mais en plus elles participent à la constitution de l'identité et à l'émergence de la pensée."

Boris Cyrulnik

Arbresembrasses

au commencement est l'intention

Le printemps appelle au renouveau, au partage et à la matérialisation de nouvelles intentions, issues des réflexions de l'hiver.

J'ai besoin en cette saison d'être particulièrement attentive au pouvoir de la parole, véhicule de mon pouvoir créateur. C'est très simple. Par exemple, marcher dans la nature et en silence, en calant ma respiration sur mes pas, après avoir relu un chapitre des accords toltèques. Donc 4 belles marches en perspective !  Bien entendu, si vous préférez pédaler, nager ou tricoter, cela fonctionne aussi, pourvu que votre mental soit au repos, ou au service de votre coeur !

Accords tolteques photo 2

leçons de Vie

"J'aurais voulu être professeur de vie.

J'aurais appris aux enfants, aux adultes aussi, tout ce qui n'est pas dit dans les livres.

Je leur aurais appris les choses délicates de la vie. Qu'un amour entretenu ne s'use pas, que la seule liberté qui vaille d'être vécue est la liberté d'être, qu'il est important de prendre le temps de regarder un nuage, de suivre le vol d'un oiseau, de se laisser surprendre par l'infime des choses de la vie.

Qu'il est important d'apprendre à s'aimer, à se respecter, à se définir.

Qu'il est encore plus important de ne pas se laisser enfermer dans les jugements, de résister aux rumeurs, aux idées toutes faites, aux modes.

J'aurais essayé de leur apprendre à remettre en cause leurs croyances quand elles sont devenues des certitudes, pour laisser plus de place à l'imprévisible de la vie."

Jacques SaloméFleur blanche

 

appeler le meilleur

"C'est une drôle de chose à propos de la vie :

si vous n'acceptez que le meilleur, très souvent, vous l'obtenez."

William Somerset Maugham

Marguerite

la source de vie

Sagesse du couple et de la vie en société.
Tout simplement, être soi-même et faire circuler et pétiller la vie en soi.
"Pourquoi tant d’hommes et de femmes qui éprouvaient d’abord une grande attirance l’un pour l’autre finissent par ne plus se supporter? Parce qu’ils n’ont pas su entretenir la vie en eux, l’embellir, la rendre poétique.
Car, inconsciemment, c’est la vie que tous cherchent, ils ne cherchent même que cela. Et la vie est toujours liée à l’amour. Lorsque vous aimez un être, vous pouvez donner toutes les explications que vous voulez, en réalité il n’y a pas d’explication; si vous l’aimez, c’est à cause de la vie qui émane de lui, cette vie qui prend différentes formes – beauté, bonté, pureté, intelligence, paix, etc.
Parce qu’ils ne savent pas renouveler la vie en eux, les gens s’ennuient et ennuient les autres. Alors, si vous voulez ne pas vous ennuyer et si vous voulez être aimé, sachez entretenir en vous la source de la vie, toujours nouvelle, toujours jaillissante."
Omraam Mikhaël Aïvanhov
"Pensées Quotidiennes 2015", 16 janvier - Éditions Prosveta - www.prosveta.fr, www.prosveta.com
Msm 141213

le pouvoir de la parole vraie

Jours de vacances en fin d'année 9 dans ma maison au feu de bois.

Je reçois mon amie de toujours, ma soeur, ma compagne de chemins.

On parle entre femmes, de nos vies, de nos amours, de nos partages, de nos solitudes, de nos froissements de coeur.

Et là, incidemment, innocemment, une vérité prête à éclore jaillit dans mes mots. Et à l'instant où cette vérité est énoncée, je suis libérée de son poids, j'assiste joyeusement à la métamorphose enfin possible. J'expérimente le pouvoir guérisseur des mots. Car ce que j'ai dit, je le savais dans ma tête, mais toutes les cellules de mon corps avaient besoin de l'entendre résonner de ma voix.

Merci la Vie de parsemer mon chemin de magnifiques rencontres.

Merci à vous mes amies, soeurs de coeur et d'âme, pour vos oreilles bienveillantes et vos coeurs généreux et doux.

Merci pour la force que ces liens me donnent, car je sais qu'avec vous je ne serai jamais seule.

12b.jpg

construire

«On peut aussi construire quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin.» Goethe

10.jpg

infiniment merci

Aujourd'hui, 16 décembre 2014, mon deuxième et dernier bébé a 20 ans !
A 50 ans, je goûte le bonheur de regarder mes 2 grands déployer leur belles longues ailes, vrais, libres, magnifiques ! 
Et vraiment, vu de là où je viens, c'est un bonheur et une gratitude indicibles.
Le message que je retiens c'est qu'il ne faut jamais cesser d'aimer la vie, de lui faire confiance, et d'incarner qui on est aussi profondément que possible, même quand on ne voit plus la lumière.
Le chemin est magnifique, c'est un festival de couleurs !!! 

Merci infini

soyez une lumière pour vous-même

Les derniers mots de Gautam Bouddha sur la terre furent « Soyez une lumière pour vous-même. » Ne vous souciez pas ce que disent les autres, ne vous souciez pas des traditions, des orthodoxies, des religions, des morales. Soyez simplement une lumière pour vous-même. Une simple petite lumière est suffisante, et vous pouvez avancer avec cette petite lumière pendant des milliers de kilomètres sans aucune difficulté.
Votre lumière peut n’éclairer que deux mètres devant vous — cela suffit pour avancer. Alors que vous avancez, la lumière avance, et si vous pouvez voir à deux mètres devant vous, cela suffit. Vous pouvez aller aussi loin que vous le souhaitez. Vous pouvez accomplir un pèlerinage éternel avec votre simple petite lumière.
Ne vivez pas de la lumière des autres. Ne vivez pas par le regard des autres. Ne vivez pas avec des concepts empruntés aux autres.
Vivez en fonction de votre propre lumière et votre vie sera, chaque instant, une plus grande joie, une plus grande félicité, une plus grande extase.
Osho

Arum coeur

regards

"Rien ne ressemble davantage à la source céleste dont nous sommes issus que les beautés qui s'offrent ici-bas aux regards des gens perspicaces."

Michel-Ange

Img 960

J'ai appris beaucoup ...

"Je devrais plutôt tenter de dire ce que les rencontres, les séparations, les découvertes, les éblouissements comme les désespérances m’ont appris dans le sens de me découvrir, de me construire, d’influencer le déroulement de mon existence.

J’ai ainsi appris que la vie n’est faite que de rencontres et de séparations et qu’il nous appartient de les vivre en acceptant de nous responsabiliser face à chacune.

J’ai appris encore qu’il y a toujours une part d’imprévisible dans le déroulement des jours et donc qu’il m’appartenait de savoir accueillir les cadeaux inouïs ou les blessures qui peuvent surgir dans l’immensité d’un jour.

J’ai appris bien sûr à vivre au présent, à entrer de plein-pied dans l’instant, à ne pas rester enfermé dans mon passé ou me laisser envahir par des projections sur un futur trop chimérique.

J’ai appris tardivement à remercier, chaque matin, la Vie d’être présente en moi et autour de moi, à l’honorer chaque fois que cela m’est possible, à la respecter en toute occasion, à la dynamiser avec mes ressources et mes limites.

J’ai appris difficilement à m’aimer, non d’un amour narcissique ou égocentrique (même si la tentation était grande) mais d’un amour de bienveillance, de respect et de tolérance.

J’ai appris avec beaucoup de tâtonnements à me respecter en osant dire non quand je suis confronté à des demandes qui ne correspondent pas à mes possibles ou à ma sensibilité.

J’ai appris avec enthousiasme que la beauté est partout, dans le vol d’un oiseau, comme dans le geste d’un enfant pour tenter de capter le vol d’un papillon ou encore dans le sourire d’un vieillard qui croise mon chemin.

J’ai appris patiemment que nul ne sait à l’avance la durée de vie d’un amour et que toute relation amoureuse est une relation à risques. Des risques que j’ai pris.

J’ai appris douloureusement que je n’avais pas assez pris de temps pour regarder mes enfants quand ils étaient enfants, que j’aurais dû savoir jouer et rire avec eux, plus souvent et surtout chaque fois qu’ ils me sollicitaient ; que je n’avais pas su toujours les entendre et les accueillir dans leurs attentes profondes et surtout que j’avais trop souvent confondu mon amour pour eux avec quelques-unes de mes peurs, tant je voulais le meilleur pour eux, tant je désirais les protéger des risques (que j’imaginais) de la vie.

J’ai appris avec beaucoup de surprise que le temps s’accélérait en vieillissant et qu’il était important non pas d’ajouter des années à la vie, mais de la vie aux années.

J’ai appris malgré moi que je savais beaucoup de choses avec ma tête et peu de choses avec mon cœur.

J’ai appris que je pouvais oser demander, si je prenais le risque de la réponse de l’autre, aussi frustrante ou décevante qu’elle puisse être, que je pouvais recevoir sans me sentir obligé de rendre, que je pouvais donner sans envahir l’autre et refuser sans le blesser.

J’ai appris sans même le vouloir, que j’avais des besoins et qu’il ne fallait pas les confondre avec des désirs.

J’ai appris avec soulagement que je pouvais désapprendre tout l’inutile dont je me suis encombré pendant des années.

J’ai appris joyeusement à planter des arbres. C’est le cadeau le plus vivant que je peux faire jusqu’à ma mort à cette planète merveilleuse qui a accueilli mes ancêtres et surtout mes géniteurs.

J’ai appris doucement à recevoir le silence et à méditer quelques minutes chaque jour pour laisser aux vibrations de l’univers la possibilité de me rejoindre et de m’apprivoiser encore un peu.

Oui j’ai appris beaucoup et pourtant je cherche encore l’essentiel."

Jacques Salomé

Img 0077b

choisir ses priorités

Chaque jour je reçois un message dans ma boite Mail de "Conversation avec Dieu" ... Abonnez-vous en suivant ce lien, ça tombe souvent pile-poil sur le besoin du moment et ça fait toujours beaucoup de bien ! Voici celui d'hier, formidable pour moi !...

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
que la raison pour laquelle vous êtes sur Terre a peu de choses
à voir avec ce à quoi vous passez le plus clair de votre temps.

Peut-être pourriez-vous réorganiser vos priorités juste un peu,
prêter plus attention à votre âme, vous ne pensez pas ? Quand
était-ce la dernière fois où vous avez médité même une demi-heure ?
où vous vous êtes assis pour lire quelque chose de spirituel et inspirant ?

Parlez-vous à Dieu tous les jours ? Pourquoi ne pas faire
durer la conversation un peu plus longtemps ?

Avec tout mon amour, votre ami ..
Neale

la raison pour laquelle vous êtes sur Terre a peu de choses à voir avec ce à quoi vous passez le plus clair de votre temps

Tout est énergie

« Tout est énergie et c'est tout ce qu'il y a. Correspondez à la fréquence de la réalité que vous voulez et vous ne pourrez pas vous empêcher d'obtenir cette réalité. Il ne peut exister aucune autre voie. Ce n'est pas de la philosophie. C’est de la physique. » Albert Einstein

Tournesol fibonacci

être en vie

"Les gens disent que c'est le sens de la vie que nous recherchons tous. Je ne crois pas que ce soit là l'objet de notre quête. Je crois que ce que nous recherchons, c'est l'expérience d'être en vie." Joseph Campbell

Mains de nature

C'est le chemin de ma vie, et celui sur lequel je vous invite.

le blog Rudbeckia - 15 mai 2014

Merci de tout mon coeur pour chaque étincelle de lumière reçue hier, jour de mes 50 ans. Merci pour le pétillement. Merci pour la joie et la paix. Pour l'attendu, pour l'espéré et pour l'inespéré.

Merci à la belle messagère de cette phrase et de cette image, témoins de cette date et de ma re-naissance. 

"Vint le temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore" Anaïs Nin
 

Papillon rouge

éloge de la consolation

"Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui."

Frédéric Lenoir

Mandala dom2

Mandala de Dominique MOYON, Saint Nazaire ... vous aimez ? allez voir son expo actuellement au Fort de Villès Martin, et son site ultrabook.