Tahca Ushte

tabacum

"Je sus qu'en libérant la fumée vers le ciel, je libérais en moi ce qui devait être libre, et qu'ainsi je faisais la joie de toutes les plantes et de tous les animaux de la Terre. Tout cela, j'avais le pouvoir de le comprendre avec le coeur et le sang de la même façon, j'imagine, qu'un animal comprend le monde, pas avec le cerveau. J'ai repensé à ces révélations des années durant. Même aujourd'hui après tant de temps, leur souvenir me tient en éveil, la nuit. Je fus soudain convaincu que si je mêlais mon haleine à la fumée sacrée, je l'unirais à l'haleine de toute créature vivante sur cette terre, et que la lueur de la braise était le feu sacré du Grand Esprit. Ce même feu qui est dans le soleil. Je sus que dans le calumet toutes les parcelles de la nature se fondaient en une, devenaient une. La pensée me vint que si un jour je parvenais à comprendre la signification du calumet, avec les symboles qui s'y cachent, alors seulement je saurais ce que signifie : être un Indien, ce que signifie "être soi-même".

De mémoire indienne, Tahca Ushte