liberté

Loulou

La Baule, 27 juillet 2017

Neuf jours que tu t’es échappé. Le quotidien était doux, tranquille, très prévisible, rythmé par tes deux repas quotidiens, tes siestes et tes promenades juste à côté de la maison. C’était rassurant, cette façon rituelle et drôle d’entrer en contact à chaque retrouvaille. J’aimais penser à toi dans la journée en sachant exactement où tu étais.

Contre toute attente, il semblait que tu avais bel et bien décidé de prendre ta retraite chez moi, après une longue vie de matou baroudeur et déménageur.

Tu t’es adapté à tout, nouvelle maison, nouveau compagnon, retour de Tibout’ perdu quelques années plus tôt, arrivée des petits-enfants. Tu as tout regardé de tes grands yeux ronds, imperturbablement câlin, gourmand et indépendant.

Tu as assisté à mes révolutions, à mes grandes questions, à mes remue-ménages. Et ce regard était profondément soutenant pour moi, me renvoyant sans cesse à une part de moi-même qui cherchait à m’échapper.

Je suis encore à ce jour dans la phase de l’attente de ton retour, et tout doucement je sens venir l’acceptation de ton absence, comme une évidence qui ne se dévoilera que lorsque je serai totalement prête à l’accueillir.

Seul le lien du cœur nous attache désormais l’un à l’autre, tu n’es même pas tatoué, tu es un chat 100% libre !

Alors, dans quelques jours, quand je serai moi aussi tout à fait prête, contre toute attente et sans crier gare, j’échapperai aux évidences pour inventer un nouveau présent, riche de tous mes trésors. Je poursuivrai ma quête au lieu d’attendre toujours un autre jour.

 

Chapillon

l'amour véritable selon le bouddhisme

Selon le bouddhisme, il y a quatre composantes de l’amour véritable. 


1— Maitrî, qui peut se traduire par bonté aimante, bienveillance.

La bonté aimante n’est pas seulement la volonté de rendre une personne heureuse, d’offrir de la joie à cette personne aimée. C’est la capacité d’offrir de la joie, du bonheur, à la personne que vous aimez ; car même si vous avez l’intention de l’aimer, votre amour peut faire souffrir cette personne. 
Il faut de l’entraînement pour pouvoir aimer correctement ; et pour pouvoir offrir du bonheur, de la joie, vous devez pratiquer le regard profond dirigé vers cette personne-là. Parce que si l’on ne comprend pas la personne, on ne peut pas l’aimer correctement. La compréhension est l’essence de l’amour. Si l’on ne peut pas comprendre, on ne peut pas aimer. Tel est le message du Bouddha. Si le mari, par exemple, ne comprend pas les difficultés les plus profondes de sa femme, son aspiration la plus profonde, s’il ne comprend pas sa souffrance, il ne pourra pas l’aimer comme il faut. Sans compréhension, l’amour n’est pas une chose possible. 
Comment faire pour comprendre une personne ? Il faut avoir du temps, il faut pratiquer le regard profond dirigé vers cette personne. Il faut être là, attentif, il faut observer, il faut regarder. Et le fruit de ce regard profond s’appelle la compréhension. L’amour est une chose véritable s’il est fait d’une substance appelée compréhension. 


2— La deuxième composante de l’amour véritable est la compassion : Karunâ.

Ce n’est pas seulement la volonté de soulager la douleur chez une autre personne, mais la capacité de le faire. Il faut pratiquer le regard profond pour bien comprendre la nature de la souffrance de cette personne, afin de pouvoir l’aider à se transformer. La connaissance, la compréhension sont toujours à la base de la pratique. La pratique de la compréhension, c’est la pratique de la méditation. Méditer, c’est regarder profondément dans le cœur des choses. 


3— La troisième composante de l’amour véritable, c’est la joie : Muditâ.

S’il n’y a pas de joie dans l’amour, il ne s’agit pas d’amour véritable. Si l’on souffre tout le temps, si l’on pleure tout le temps et si l’on fait pleurer celui ou celle que l’on aime, ce n’est pas véritablement de l’amour, c’est même son opposé. Si dans votre amour il n’y a pas de joie, vous pouvez être certain qu’il ne s’agit pas d’amour véritable. 


4— La quatrième composante est Upékshâ, l’équanimité, ou bien encore la liberté.

Dans l’amour véritable, on obtient la liberté. Quand on aime, on offre la liberté à celui ou à celle qu’on aime. Dans le cas contraire ce n’est pas de l’amour véritable. Il faut aimer de telle sorte que la personne aimée se sente libre, non seulement autour d’elle mais aussi à l’intérieur. « Chéri(e), as-tu assez d’espace dans ton cœur et autour de toi ? » Voilà une question intelligente pour vérifier si votre amour est une chose véritable.


Thich Nhat Hanh


* Vivre en pleine conscience - paix et joie dans les tribulations de la vie - Ed Terre du Ciel - 1997 *

Merveilleux petit ouvrage de Thich Nhat Hanh, le vénérable moine bouddhiste vietnamien.

http://www.thich-nhat-hanh.fr/

Thichnhathanh

les quatre baumes de guérison

« Dans de nombreuses traditions chamaniques, si vous alliez voir un(e) chaman ou un(e) homme/femme médecine pour vous plaindre d’être découragé, abattu, ou déprimé, ils poseraient une de ces quatre questions. Quand avez-vous arrêté de danser ? 
Quand avez-vous arrêté de chanter ? 
Quand avez-vous cessé d’être enchanté par les histoires ? 
Quand avez-vous arrêté de trouver le réconfort dans le doux territoire du silence ?
Car lorsque nous avons arrêté de danser, chanter, être enchanté par les histoires, ou de trouver un réconfort dans le silence, c’est là que nous avons l’expérience de la perte de l’âme. 
La danse, le chant, les contes et le silence sont les quatre baumes de guérison universels. »

Gabrielle Roth

33b.jpg

infiniment merci

Aujourd'hui, 16 décembre 2014, mon deuxième et dernier bébé a 20 ans !
A 50 ans, je goûte le bonheur de regarder mes 2 grands déployer leur belles longues ailes, vrais, libres, magnifiques ! 
Et vraiment, vu de là où je viens, c'est un bonheur et une gratitude indicibles.
Le message que je retiens c'est qu'il ne faut jamais cesser d'aimer la vie, de lui faire confiance, et d'incarner qui on est aussi profondément que possible, même quand on ne voit plus la lumière.
Le chemin est magnifique, c'est un festival de couleurs !!! 

Merci infini

choisir ses priorités

Chaque jour je reçois un message dans ma boite Mail de "Conversation avec Dieu" ... Abonnez-vous en suivant ce lien, ça tombe souvent pile-poil sur le besoin du moment et ça fait toujours beaucoup de bien ! Voici celui d'hier, formidable pour moi !...

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
que la raison pour laquelle vous êtes sur Terre a peu de choses
à voir avec ce à quoi vous passez le plus clair de votre temps.

Peut-être pourriez-vous réorganiser vos priorités juste un peu,
prêter plus attention à votre âme, vous ne pensez pas ? Quand
était-ce la dernière fois où vous avez médité même une demi-heure ?
où vous vous êtes assis pour lire quelque chose de spirituel et inspirant ?

Parlez-vous à Dieu tous les jours ? Pourquoi ne pas faire
durer la conversation un peu plus longtemps ?

Avec tout mon amour, votre ami ..
Neale

la raison pour laquelle vous êtes sur Terre a peu de choses à voir avec ce à quoi vous passez le plus clair de votre temps

la crise selon Christiane Singer

La crise selon Christiane Singer

J’ai gagné la certitude que les catastrophes sont là pour nous éviter le pire. Et le pire, comment pourrais-je exprimer ce qu’est le pire ? Le pire, c’est bel et bien d’avoir traversé la vie sans naufrages, d’être resté à la surface des choses, d’avoir dansé au bas des ombres, d’avoir pataugé dans ce marécage des on-dit, des apparences, de n’avoir jamais été précipité dans une autre dimension. Les crises, dans la société où nous vivons, elles sont vraiment ce qu’on a encore trouvé de mieux, à défaut de maître, quand on n’en a pas à portée de main, pour entrer dans l’autre dimension. Dans notre société, toute l’ambition, toute la concentration est de nous détourner, de détourner notre attention de tout ce qui est important. Un système de fils barbelés, d’interdits pour ne pas avoir accès à notre profondeur.

C’est une immense conspiration, la plus gigantesque conspiration d’une civilisation contre l’âme, contre l’esprit. Dans une société où tout est barré, où les chemins ne sont pas indiqués pour entrer dans la profondeur, il n’y a que la crise pour pouvoir briser ces murs autour de nous. La crise, qui sert en quelque sorte de bélier pour enfoncer les portes de ces forteresses où nous nous tenons murés, avec tout l’arsenal de notre personnalité, tout ce que nous croyons être.

Récemment sur une autoroute périphérique de Berlin où il y a toujours de terribles embouteillages, un tagueur de génie avait inscrit sur un pont la formule suivante : "Détrompe-toi, tu n’es pas dans un embouteillage, l’embouteillage c’est toi !".

Nous sommes tous spécialisés dans l’esquive, dans le détournement, dans le "divertissement" tel que le voyait Pascal. Il n’y a au fond que cette possibilité, subitement, de se dire : "Oui mais tout cela, tout ce qui m’enserre, tout ce qui m’étrangle, mais c’est moi !"
Fillle soleil jupe

coeur de Marie

La fleur de coeur de Marie porte le message de l'amour inconditionnel et s'adresse à ceux qui vivent avec difficulté une expérience de séparation, faisant souvent écho à d'autres séparations vécues très douloureusement dans les premières années de la vie. En favorisant l'émergence d'émotions très intenses qui ont pesé sur le coeur, elle aide à retrouver la paix du coeur et la liberté dans le lien d'amour.

Référence : "les élixirs floraux européens", Philippe Deroide, éditions le souffle d'or

Coeur

ma Vie en Vies

Grande douceur ce soir avec cette envie de partager avec vous ce dessin intuitif de Marianne Lemarchand, qui illustre la couverture de mon premier recueil de textes à paraitre le 31 octobre aux Editions Sokrys.

Merci Marianne. Tout est dit dans les dits et les non-dits, les ombres et les lumières, comme un bouquet Buis-Myosotis-Tilleul qui arrive au bon moment, juste quand j'ai arrêté de l'attendre avec ma tête, et que je suis prête à l'accueillir librement, de tout mon coeur battant, de tout mon corps vivant.

Cachées derrière les mots

Des vérités muettes

Comme des torrents de fleurs.

ma-vie-en-vies-fragments-10-13.jpg

l'amour est la clé

"L'amour est la clé de la vie. Tu détiens cette clé en toi."

Eileen Caddy, la petite voix, 31 juillet

anges-en-ciel.jpg

ce jour, j'accueille et je libère

ce jour, j'accueille et je libère.

Rudbeckia, je me donne à toi !

emmène-moi

dans ces lieux de mon âme

où il fait froid

où je ne veux pas

pour que pétille gaiement

toute la Vie en moi

apporte la lumière

la belle vérité

la vraie liberté

arttherapie-111012.jpg

unité et abondance

"Cherche et trouve la liberté de l'Esprit. Car là où il y a vraie liberté, il y a paix ; et là où il y a paix, il y a amour ; et c'est l'amour qui ouvre toutes les portes. Là où règne l'amour, il n'y a pas de critique, pas de condamnation et pas de jugement, car tu sais et comprends que tout est un en Moi et en mon Amour. Tu vois la famille humaine et tu vois que tous sont créés à Mon image et à Ma ressemblance. Tu vas au-delà de la surface jusqu'au coeur des choses, là où il n'y a pas de séparation et où tout se fond en une unité complète. Tu vois le meilleur en tous et en tout. Quand, en toi, tu es dans une paix parfaite, tu ne passes plus ton temps à essayer de changer les autres. Tu apprends simplement à ETRE, et en étant, tu crées un sens d'Unité avec toute vie, et la paix et l'amour règnent en maîtres."

Eileen Caddy, La petite voix, 25 juin (Editions le souffle d'or)

Horn of Plenty Orchid : Elixir de la game Amazonian Orchid Essences (PHIessences) : donner et recevoir, faire l'expérience qu'il n'existe aucune séparation.abondance.jpg

le bouquet du mois de juin

Voici le bouquet qui m'est offert pour le mois de juin :

Buis - Tilleul - Deva Orchid

Réalisation du chemin de notre âme, libres des conditionnements extérieurs et des héritages transgénérationnels. Notre véritable famille c'est la Nature toute entière, aimante, protectrice. Nous dépassons l'illusion de la séparation et entrons en relation avec tout le vivant. Nous accédons à la plénitude, nous sommes Un et nous sommes Tout.

img-0959.jpg



le bouquet du mois d'avril

Voici l'énergie collective du mois d'Avril telle qu'elle se présente à moi à travers ma reliance quotidienne aux messages des fleurs.

C'est un bouquet de fleurs de Buis, Rudbeckia et Zinnia, qui viennent nous parler de profonde transformation vers un nouveau niveau de conscience, où l'expression et la réalisation de soi se mettent en place non pas en force, mais dans la liberté et la justesse, tant la puissance intérieure est installée, solide, concentrée, et en même temps légère, rieuse, empreinte de pure vérité.

C'est un choix.

C'est une force majestueuse qui fait sauter les verrous, tout comme cette illustration glânée ce matin sur Facebook.

Beau mois d'avril à tous !

liberte-130404-2.jpg

exigez la liberté comme un droit

«Brisez vos limites, faites sauter les barrières de vos contraintes, mobilisez votre volonté, exigez la liberté comme un droit, soyez ce que vous voulez être. Découvrez ce que vous aimeriez faire et faites tout votre possible pour y parvenir.»
Richard Bach, Jonathan Livingston le goéland

img-1438.jpg

la valeur de la vie

"Sous peine de devenir fou lorsque vous quitterez ce monde, apprenez à ne pas vous attacher aux choses comme si vous pouviez les emporter au moment de la mort." Dalaï-Lama

img-0893.jpg

photo par moi, grottes de Ferrand, Octobre 2012

fais ce qui est juste pour toi

"Ce qui est juste pour une âme peut ne pas l'être pour une autre. C'est pourquoi il est important que tu recherches ta propre direction intérieure et agisses en accord avec elle sans essayer de suivre les pas de qui que ce soit d'autre. Tu as la liberté de choix, car J'ai donné à tous les êtres humains le libre arbitre. Tu n'es pas comme une marionnette qui ne peut bouger sans que l'on en tire les ficelles. Tu peux chercher et trouver ce qui est juste pour toi; ce que tu en fais dépend de toi. Tu ne trouves la vraie paix du coeur et de l'esprit que lorsque tu suis ce que tu sais être juste pour toi; alors, cherche et continue à chercher jusqu'à ce que tu aies trouvé ta voie spécifique, puis suis-là. Cela peut vouloir dire te tenir debout tout seul et faire quelque chose d'étrange pour les autres, mais ne te laisse pas effrayer. Fais toute chose parce que tu sais intérieurement que c'est juste pour toi et que le meilleur en sortira."

Eileen Caddy, "la petite voix, méditations quotidiennes" 24 février

p1040813.jpg

Lire la suite