bonheur

le cri

Un concours d'écriture (le cri, moins de 1000 mots, à Onyx St Herblain) où je n'ai rien gagné ... sauf l'extrême bonheur de pousser ce cri, nourri par mes expériences récentes, mes réflexions et mes apprentissages.

Quelques jours plus tard, j'ai conclu une conférence sur "la santé durable avec la naturopathie vitaliste" par cette phrase, tombée du ciel : "je souhaite pour chacun de mourir heureux". Il n'y a pas grand chose à ajouter !

Bonne lecture, bonne vie <3

Papillon rouge

Au début je n’ai pas compris d’où ça venait. C’est arrivé à moi comme quelque chose qui coince dans le ventre, qui prend toute la place et empêche de respirer, qui cherche la sortie tout en imbibant chaque cellule de mon corps d’une acidité tenace.

J’ai vu des couleurs glauques, des choses flasques, je n’arrivais pas à fixer mon attention sur l’image,  ça m’échappait  tout en m’envahissant totalement.

Dans mes oreilles c’était une alternance de sifflements et de silence lourd, comme si j’étais sous l’eau, très loin sous l’eau.

J’ai senti l’urgence de bouger un doigt, me demandant même si j’avais encore des mains, des membres, tant la présence dans mon ventre était assourdissante. Le doigt a bougé, un pied aussi, mes yeux.

J’étais donc en vie, et entière. 

Oui, je m’appelle Béatrice, j’ai 96 ans, je suis dans un drôle d’état mais je sais très bien pourquoi je suis là.

Sourire intérieur.

On dirait que ce n’est pas encore l’heure de partir.

Expiration.

Pourquoi je suis là, oui, d’accord, mais tu vas me dire : c’est où, là ?

Je m’en fiche, quand je dis « je suis là », c’est là, sur cette terre, et depuis longtemps ! ça me fait sourire, rire, pleurer de joie. 96 ans quand même !

La seconde d’après, je chantonne, je marmonne, je gémis, entre douceur et douleur. Oui, j’ai mal. Oui, la vie me quitte, je le sens bien. Oui, cette vie a été magnifique, et je suis heureuse, légère et insouciante, comme un enfant.

Les enfants ça a été toute ma vie.

Naître, grandir, écouter, comprendre, attendre, partir. Aimer. J’ai tout fait comme un enfant,  avec tout mon cœur. Et c’est énorme, crois-moi.

Les enfants, j’en ai mis deux au monde : il n’y a rien de plus beau, de plus doux, de plus vrai que ça. De là où je te parle aujourd’hui, il n’y a rien de plus important. Je vais quitter mon corps physique, trop fatigué, trop douloureux, et enfin je sais que tout cet amour partagé dans ma vie est immortel, et qu’il restera présent de mille manières que je m’amuse déjà à imaginer.

C’est pour ça que je sens que je vais pouvoir partir : je suis en vie.

Quelle merveille, mon chat d’amour vient se poser sur moi, m’offrir sa présence, totale, parfaite. C’est un bonheur indicible, cette vie qui ronronne sur mon ventre me donne accès à la paix dans mon corps qui souffre.

Toi mon corps qui m’a tant portée, merci pour la joie de vivre ensemble depuis que j’ai choisi de te chérir. Tu me l’as rendu au centuple, tu m’as emmenée marcher sur les chemins dans la nature, grimper et descendre les sentiers de montagne, enlacer les arbres de rencontre, nager dans l’océan. Ecrire. Caresser, câliner. Aimer.

L’Amour ça a été toute ma vie.

Pas un chemin de petite randonnée, non, une sacrée ballade, des aventures pas possibles, tu ne peux même pas t’imaginer.

J’ai été une équilibriste, et là, je suis au bout, et je vais te dire un truc : j’ai failli tomber des milliers de fois, mais aujourd’hui, à 96 ans, je suis encore là, et tout est intact, et je suis la même que dans le ventre de ma mère, dès la rencontre de mes deux premières cellules, sauf que là j’ai compris qu’il n’y a rien à comprendre, juste vivre, aimer, être soi.

Cette vie a été magnifique.

Soyez heureux et joyeux, vous qui restez et qui me porterez en terre près de mon Amour, je suis en Vie pour toujours et je sais que vous aussi, et que ça ne s’arrêtera jamais.

C’est comme ça que je quitte cette vie, maintenant, à l’instant, libre, légère, rieuse.

Je sens la chaleur de ton corps, nos pleins contre nos creux, je suis dans tes bras rêvés et encore si présents. Enfin je viens te retrouver mon Amour.

Béatrice

Saint Nazaire, 21 mars 2015

infiniment merci

Aujourd'hui, 16 décembre 2014, mon deuxième et dernier bébé a 20 ans !
A 50 ans, je goûte le bonheur de regarder mes 2 grands déployer leur belles longues ailes, vrais, libres, magnifiques ! 
Et vraiment, vu de là où je viens, c'est un bonheur et une gratitude indicibles.
Le message que je retiens c'est qu'il ne faut jamais cesser d'aimer la vie, de lui faire confiance, et d'incarner qui on est aussi profondément que possible, même quand on ne voit plus la lumière.
Le chemin est magnifique, c'est un festival de couleurs !!! 

Merci infini

joie

"On appelle joie cet état de l'être qui n'a besoin de rien pour être heureux." André Gide

filette-sourire.jpg

réussir sa vie

"C'est quoi réussir sa vie, sinon cela, cet entêtement d'une enfance,

cette fidélité simple : ne jamais aller plus loin que ce qui nous enchante,

à ce jour, à cette heure."

Christian Bobin

p8211133.jpgphoto de la pleine lune du mois d'août en pays cathare

libérons tout notre potentiel de bonheur !

On le sait déjà : on n'utilise qu'une infime quantité du potentiel de notre cerveau. Bonne nouvelle : c'est la même chose pour notre énergie physique et notre vitalité (suivez les conseils de votre naturopathe, vous m'en direz des nouvelles Clin d'œil), et aussi pour notre capacité à aimer notre vie ici et maintenant ... donc notre capacité à être heureux ! Youpiiiiiiiiiiii ! Libérons tout notre potentiel, le plus tôt possible ! Pourquoi continuer à ronchonner alors qu'une vie plus gaie est à portée de nos mains ?

Prenez soin de vous, de votre alimentation, de votre respiration, de votre peau, de votre corps, de votre sommeil, de vos pensées. C'est ça, une Vie en Vies !

Elite Daily a énuméré 15 habitudes que les gens peuvent avoir, et qui ruinent leur propre bonheur.

✔ Le commérage. Si vous êtes heureux avec votre propre vie, pourquoi se soucier de ce qui se passe chez les autres ?  La seule chose que cette habitude produit, c’est de vous donner l’air piteux et jaloux.

✔ Se mêler des problèmes des autres. Les gens qui ne peuvent pas s'empêcher d'interférer avec les affaires des autres le font souvent parce qu’ils souffrent du vide de leur existence, qu’ils cherchent à combler de cette manière.

✔ Penser négativement. Certains passent leur temps à se plaindre de tout et de tout le monde, tandis que d’autres, plus optimistes, voient toujours le verre à moitié plein. Se concentrer sur le positif permet de se sentir heureux.

✔ La jalousie. Les gens heureux ne se comparent pas avec les autres parce qu’ils se satisfont de ce qu’ils ont et ils prennent du plaisir à célébrer les réussites de leurs amis.

✔ Rechercher l'approbation des autres. Les gens heureux n’ont pas besoin que les autres leur reconfirment leur valeur personnelle. Ils savent ce qu’ils valent et ils ne se soumettent pas aux attentes des autres, ce qui leur permet de se concentrer sur leur développement personnel.

✔ La vengeance. Au lieu de chercher la vengeance, les gens heureux essayent de solutionner le problème et de l’oublier. La meilleure vengeance est de vivre une bonne vie.

✔ Garder du ressentiment. La seule chose que l’on gagne avec le ressentiment, c’est l’augmentation de sa propre tristesse. Apprenez à lâcher prise, spécialement pour les choses que vous ne pouvez pas changer, et qui appartiennent au passé.

✔ Vouloir avoir raison à tout prix. Exposez votre point de vue de manière respectueuse et écoutez celui des autres. En discutant indéfiniment pour essayer de convaincre les autres, vous ne faites que tenter de redorer votre ego. Cessez d’imposer votre point de vue, ou de croire que vous savez mieux que les autres : chacun vient de quelque part.

✔ Avoir des attentes sur les autres. Un des plus grands défis de l’existence est d’accepter les gens tels qu’ils sont réellement. Vous vous sentirez plus serein lorsque vous comprendrez que vous ne pouvez pas changer les gens.

✔ Ignorer les problèmes personnels. Seuls les gens malheureux ignorent les problèmes quand ils surviennent. Malheureusement, plus vous ignorez le problème, et plus il devient important.

✔ Croire que le bonheur est ailleurs. Le vrai bonheur est ici et en vous. Vous seul avez le pouvoir de voir les choses sous un angle positif. Aucune possession matérielle ou relation humaine ne peut vous rendre heureux si vous n'êtes pas déjà satisfait avec vous-même.

✔ Trop réfléchir. L’excès de réflexion produit des problèmes à partir de rien et mène à des désaccords entre les personnes. Sur-analyser les situations et les évènements ne conduit qu’à produire du stress et de l’anxiété, et jamais de décisions rationnelles.

✔ Vivre dans le passé. Le passé est le passé et vous pouvez plus changer quoi que ce soit. C’est dans le présent et l’avenir que l’on peut construire son bonheur.

✔ Suivre le troupeau. Les gens heureux ont confiance en eux. Ils ne sont pas des suiveurs, mais plutôt des guides.

✔ Prendre les choses personnellement. Lorsqu’une personne vous adresse un commentaire, sachez prendre du recul, et éviter de sur-analyser ce qu’elle vient de dire, mais laissez-la plutôt expliquer sont point de vue. C’est à vous de décider comment vous interprétez la critique. Pensez à ce que vous pourriez apprendre en examinant les choses sous un angle différent du vôtre, lorsque vous considérez que les critiques sont constructives.

version française : http://m.express.be/joker/fr/platdujour/15-habitudes-que-les-gens-heureux-nont-pas/193829.htm

site d'origine Elite Daily : http://elitedaily.com/life/15-things-happy-people-dont-do/

Lire la suite

bonheur mode d'emploi

"J'ai passé mes premières années de jeune adulte à repousser à plus tard beaucoup de petites choses dont je savais pourtant qu'elles me rendraient heureux. J'ai eu la chance de me rendre compte un jour que je n'aurais jamais le temps de les faire, à moins de trouver ce temps nécessaire. Et c'est là que le reste de ma vie a commencé." Dr. Chris Peterson

Je vous invite à lire ici l'article de Paula Davis-Laack "Dix choses que les gens heureux font différemment" ...

Prendre soin de sa santé, de ses émotions, de ses projets, de son emploi du temps ... Parlons-en, si vous voulez !...

img-2822.jpg


la compassion

"Puissé-je participer, à chaque instant de mon existence, à libérer les êtres de la souffrance et de ses causes et les aider à trouver le bonheur et ses causes. Puissé-je me souvenir qu'éprouver de la compassion pour les êtres commence par éprouver de la compassion pour soi-même et n'a rien d'égoïste, puisque nous sommes inclus dans tous les êtres." Dalaï Lama

dsc00563-compresse-1.jpg

être heureux

une vidéo très touchante qui donne quelques jolies pistes pour un bonheur durable ... merci à l'auteur, Sébastien Coste

la réalité n'est ni bonne ni mauvaise

"Nous ne pouvons être heureux si nous préférons nos illusions à la réalité. La réalité n'est ni bonne ni mauvaise. Les choses sont telles qu'elles sont et non telles que nous préférerions qu'elles soient. Le comprendre et l'accepter est l'une des clés du bonheur." Dalaï Lama

download.jpeg

je suis parce que nous sommes

Une jolie histoire à méditer... récupérée sur Facebook ce jour, de même que la photo. Merci ! Construisons ce monde autour de nous, à portée de bras et de coeur.

Un anthropologue a proposé un jeu à des enfants d'un village sud-africain.
Il a mis un panier de fruits près d'un arbre et a dit aux enfants que le premier arrivé, gagnait tous les fruits.
Au signal, tous les enfants se sont élancés en même temps ...en se donnant la main. Puis ils se sont assis ensemble pour profiter de leur récompense.

Quand l'anthropologue leur a demandé pourquoi ils avaient agi ainsi alors que l'un d'entre eux aurait pu avoir tous les fruits, ils ont répondu : "Ubuntu. Comment l'un d'entre nous peut-il être heureux si tous les autres sont tristes ?"

Dans la culture Xhosa, "Ubuntu signifie " Je suis parce que nous sommes."

image-enfants-pieds.jpg

trouver tous les chemins

Trouver tous les chemins
Oser toutes les routes
Savoir se reposer
Et repartir gaiement
Choisir le vrai bonheur
Celui du cœur en soi
Aller vers les rencontres
Embrasser son destin
Comme on embrasse en rêve
Tous les soirs de sa vie
Les joues des enfants tendres
Qu’on a eus contre soi

p9190983.jpgtexte et photo BéD

sois heureuxun instant

"Sois heureux un instant. Cet instant c'est ta vie." Omar Khayyâm

Deux petits représentants des nuages de papillons qui marchaient avec nous sur les chemins de randonnée, compagnons d'un instant...

p8090801.jpg

savoir perdre son temps

"C'est mourir avant l'heure que de faire des économies de vie. Le bonheur, ce n'est pas de gagner du temps : c'est de savoir le perdre." Claude Roy

et on se retrouve tellement dans le "temps perdu" ...

photo0223.jpg

pour faire un monde

"Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre." Paul Eluard


img-2710.jpg

votre bonheur

Personne n'est responsable de votre bonheur à part vous-même.

nuages-121102-1.jpg